Vie et œuvre

   

Biographie et bibliographie ( Vie et oeuvre)

 

 

Kateb Yacine, dont notre école a le privilège et l’honneur de porter le nom, est né le 6 août 1929 à Constantine. Il est issu de la tribu des Keblout du Nadhor (Est algérien), et d'une famille de lettrés : Kateb signifie écrivain. Le 8 mai 1945, à la fin de la seconde guerre mondiale en Europe, Kateb Yacine participe aux soulèvements et évènements  populaires de Sétif, Guelma et Kherrata pour l'indépendance. Il est arrêté à Sétif et incarcéré au cours d'une répression sanglante (50 000 morts). Sa vie bascule : sa mère le croyant mort, sombre dans la folie, il est exclu du collège, devient militant de l'indépendance de l'Algérie et se découvre poète. En septembre de cette même année, à Annaba, il rencontre sa cousine, Nedjma, dont il s'éprend. Le personnage de « Nedjma », représente dans son oeuvre  la femme et la patrie confisquée

 

Journaliste à Alger Républicain, (quotidien algérien de langue française), d'obédience communiste où Albert Camus l'a précédé, il se fait docker, manoeuvre, écrivain public pour subvenir aux besoins de sa famille à la mort de son père. Pendant la guerre d'Algérie, Kateb Yacine doit s'expatrier. De 1952 à 1959, il habite à Paris. Il y rencontre Bertolt Brecht et côtoie de nombreux écrivains. Alors commence sa collaboration avec Jean-Marie Serreau. En 1955, Le Cadavre encerclé première pièce de théâtre d'un auteur algérien, paraît dans la revue Esprit. Mise en scène par Jean-Marie Serreau, la pièce est interdite en France. Elle sera finalement jouée à Bruxelles Belgique). En 1956, avec Nedjma, son premier roman édité au Seuil, l'auteur fait une entrée fracassante en littérature.

 

En juillet 1962, après la déclaration d'indépendance de l'Algérie, il rentre à Alger et reprend son travail  à Alger Républicain. En 1966 paraît son second roman Le Polygone étoilé, mais l'auteur n'a de cesse de publier dans les revues littéraires et journaux algériens et français. Au Vietnam, il y effectue plusieurs voyages entre 1967 et 1970, marque un tournant important dans sa vie. Entre 1972 et 1975, Kateb Yacine quitte l'Algérie pour une tournée au Festival d'Automne à Paris, avec ses nouvelles productions : Mohamed prends ta valise et La Guerre de 2000 ans. Sa troupe, "l'Action Culturelle des Travailleurs" (A.C.T), fondée en 1970, sous l'égide du ministère algérien du Travail, sillonne plusieurs régions de France et de RDA.

 

En 1979, "l'Action Culturelle des Travailleurs" est dissoute et Kateb Yacine est isolé à Sidi Belabbès, où il prend la direction d'un théâtre vétuste au début des années 80. En 1986, L'Oeuvre en fragments, textes de l'auteur réunis par Jacqueline Arnaud, paraît aux éditions Sindbad. L'année suivante Kateb Yacine reçoit le Prix National des Lettres, décerné par le ministère de la Culture en France.

 

En 1988, Kateb Yacine s'installe provisoirement en France, dans la Drôme pour travailler à sa dernière pièce Le Bourgeois sans

culotte ou le Spectre du Parc Monceau. Il entreprend un premier voyage aux USA pour la présentation à New York en version anglaise de La Poudre d'intelligence.

Le 29 octobre 1989, Kateb Yacine s'éteint à Grenoble, atteint d'une leucémie. Sa dépouille est rapatriée en Algérie où il est enterré au cimetière des martyrs d'El Alia à Alger.

  Biographie adaptée

* Vocabulaire

- Lettrés = Instruits, savants (mot de la même famille de "Lettre" lettré ≠ illétré = ignorant)

- Incarcéré = Emprisonné

- confisquée = Saisie, dominée, capturée, saisie

 Biography and bibliograpy

Kateb Yacine was born on August 6, 1929 in Constantine. It comes from the tribe Keblout of Nadhor (East Algeria), and a family of scholars: Kateb means writer. On May 8, 1945, at the end of the Second World War in Europe, Kateb Yacine participates in the popular uprisings of Constantinois for independence. He was arrested and imprisoned in Sétif during a bloody repression (50 000 dead). His life rocker: his mother died believing in dark madness, it is excluded from college, became an activist for the independence of Algeria and discovers poet. In September of that year, Annaba, he met his cousin, Nedjma, which he becomes. The character of "Nedjma" Women and the homeland confiscated, inaccessible, haunt all his work.

Journalist with the Republican-Algiers, Algerian daily English, where obedience Communist Albert Camus had preceded it, it is docker, manoeuvre, writer public to support his family in the death of his father. During the war in Algeria, Kateb Yacine should emigrate. From 1952 to 1959, he lives in Paris. There, he met Bertolt Brecht and alongside many writers. So began his collaboration with Jean-Marie Serreau. In 1955, The carcass surrounded the first play of an Algerian author, appears in the magazine Esprit. Directed by Jean-Marie Serreau, the piece is prohibited in France. It will finally be played in Brussels.
In 1956, with Nedjma, his first novel published at Threshold, the author made an entry-breaking in literature.

In July 1962, after the declaration of independence of Algeria, he returned to Algiers and resumed his collaboration with the Alger-Republicain. In 1966 appeared his second novel The Polygon star, but the author has ceased to publish in literary journals and newspapers on both sides of the Mediterranean. Vietnam, he makes several trips between 1967 and 1970, marked an important turning point in his life. Between 1972 and 1975, Kateb Yacine leaves Algeria for a tour at the Festival d'Automne in Paris with his new productions: Mohamed take your bag and the War of 2000 years. His troupe, "the Workers Cultural Action" (ACT), founded in 1970 under the auspices of the Algerian Ministry of Labour, crosses several regions of France and GDR.

In 1979, "the Workers Cultural Action" is dissolved and Kateb Yacine is isolated in Sidi Bel Abbes, where he took the direction of a dilapidated theatre in the early 80. In 1986, L'Oeuvre in fragments, pieces of the author met by Jacqueline Arnaud, seems to Sindbad editions. The following year Kateb Yacine received the Prix National des Lettres, awarded by the Ministry of Culture in France.

In 1988, Kateb Yacine settled temporarily in France, in the Drome region to work on his last play Le Bourgeois no trousers or Spectre Park Monceauprésentée in Arras and in Avignon on the occasion of the bicentenary of the revolution of 1789. It is undertaking a first trip to the USA for the presentation in New York in English version of The Powder intelligence. In October the same year in Algiers broke a riot of Algerian youth, outperformed by the corruption of the management team, punished in the blood.

On 29 October 1989, Kateb Yacine expire at Grenoble, suffering from leukemia. His body was returned to Algeria, where he is buried in the cemetery of martyrs of El Alia in Algiers.
NB: Le version en arabe de cette page sera incessamment disponible. Son édition est rétardée par des impératifs techniques d'édition, liés au site .

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×